Des interventions axées sur les jeunes dans trois districts d'Ouganda "améliorent" les résultats de la planification familiale pour les femmes plus âgées également

9 mai 2024

Écrit par Kim Martin

Des interventions axées sur les jeunes dans trois districts d'Ouganda "améliorent" les résultats de la planification familiale pour les femmes plus âgées également

9 mai 2024

Écrit par Kim Martin

Des mères adolescentes se sont réunies dans un centre de Mutungo HC II à Makindye Ssabagabo, en Ouganda, pour des soins prénatals et postnatals.

Un nouvel article publié dans Science et pratique de la santé mondiale (GHSP) décrit le succès d'une nouvelle approche de The Challenge Initiative (TCI) en Ouganda qui s'est concentrée sur l'intégration des activités de santé sexuelle et reproductive des adolescents et des jeunes (AYSRH) dans les programmes de planification familiale existants. Mis en œuvre à Buikwe, Mukono et Iganga, ce programme est le fruit d'une collaboration fructueuse entre le ministère ougandais de la santé et TCI.

La population jeune de l'Ouganda est confrontée à un important besoin non satisfait de services de planification familiale, et les progrès en matière d'amélioration de l'accès et de l'utilisation de la contraception sont lents, d'un point de vue historique. Pour relever ces défis, le ministère de la santé et le site TCI ont conçu une approche à plusieurs volets qui a superposé des interventions ciblées en matière d'AYSRH à des services de PF bien établis. L'article du GHSP visait à évaluer si une telle approche pouvait augmenter l'utilisation de la contraception dans deux groupes démographiques clés : les adolescents et les jeunes âgés de 10 à 24 ans, et les femmes âgées de 25 à 49 ans.

Les méthodes utilisées ont consisté à analyser les statistiques sur les services provenant du système d'information sur la gestion de la santé en Ouganda (HMIS), en se concentrant sur l'utilisation des contraceptifs avant et après la mise en œuvre de l'approche AYSRH. L'analyse a comparé les résultats de Buikwe, Mukono et Iganga à ceux de 11 autres gouvernements locaux où seul le programme général de PF était mis en œuvre, ainsi qu'à la moyenne nationale de l'Ouganda.

Les résultats sont frappants. Avant l'intervention, l'utilisation des contraceptifs était similaire dans toutes les zones étudiées. Toutefois, les données postérieures à la mise en œuvre ont révélé une augmentation significative de l'utilisation dans les deux groupes (adolescents et femmes plus âgées) dans les zones où les interventions d'AYSRH ont été superposées aux programmes de PF. Plus précisément, les zones ayant bénéficié de l'approche intégrée ont vu leur taux d'utilisation augmenter de 2,4 points par rapport à celles n'ayant bénéficié que d'un programme général de PF, ce qui représente un avantage de 1,7 point par rapport à l'ensemble du pays.

Cette figure tirée de l'article montre ce qu'il est advenu des tendances en matière d'utilisation nette des contraceptifs lorsque TCI a superposé des interventions d'AYSRH à des programmes de PF dans trois districts d'Ouganda.

Ces résultats indiquent que l'ajout stratégique d'interventions d'AYSRH aux programmes de PF existants permet non seulement de répondre aux besoins spécifiques des jeunes, mais aussi d'améliorer l'utilisation des contraceptifs au sein de la population plus large des femmes en âge de procréer. Ce double impact suggère que de telles interventions peuvent catalyser des améliorations sanitaires plus larges, ce qui en fait un modèle potentiel pour d'autres régions présentant des profils démographiques et des défis sanitaires similaires. Les auteurs ont conclu :

 Cet article montre comment la superposition d'un programme d'AYSRH à un programme général de PF fonctionnant bien contribue non seulement à augmenter l'utilisation des contraceptifs chez les adolescents et les jeunes, mais aussi chez les femmes de 25 ans et plus".

Cette recherche souligne la valeur des interventions ciblées, axées sur les jeunes, dans le cadre de stratégies de santé publique plus larges. En adoptant et en adaptant cette approche, les décideurs en matière de santé et les responsables de la mise en œuvre des programmes dans le monde entier peuvent répondre plus efficacement aux divers besoins de leurs populations, ce qui se traduit en fin de compte par des communautés plus saines.

Stimuler l'adoption de la contraception dans les zones urbaines de l'Ouganda : Les femmes âgées bénéficient de la superposition d'interventions auprès des adolescents et des jeunes aux programmes de planification familiale existants a été écrit par Albert Bwire, Denis Joel Sama, Jessica Mirano, Paul Nyachae, Kenneth Owino, Josephine Nabukeera, Juliet Tumuhairwe, Maheen Malik, Ian Salas, Vanessa Mitchell et Krishna Bose.

Nouvelles récentes

Un agent de vulgarisation en santé communautaire de l'État de Borno étend son impact en améliorant la documentation des données relatives à la planification familiale

Un agent de vulgarisation en santé communautaire de l'État de Borno étend son impact en améliorant la documentation des données relatives à la planification familiale

Leçons tirées des efforts de plaidoyer de TCIen faveur du financement des programmes de planification familiale par les autorités locales au Kenya

Leçons tirées des efforts de plaidoyer de TCIen faveur du financement des programmes de planification familiale par les autorités locales au Kenya

Un nouveau cadre de TCI Master Coaches est à l'origine d'une révolution de la qualité des données dans le district central de Karachi au Pakistan.

Un nouveau cadre de TCI Master Coaches est à l'origine d'une révolution de la qualité des données dans le district central de Karachi au Pakistan.

La ville de Baguio, aux Philippines, réduit considérablement le taux de natalité chez les adolescentes après avoir rendu les services de santé plus conviviaux pour les adolescents.

La ville de Baguio, aux Philippines, réduit considérablement le taux de natalité chez les adolescentes après avoir rendu les services de santé plus conviviaux pour les adolescents.

Le supplément du GHSP détaille l'expérience de TCIdans l'extension des services de planification familiale et d'AYSRH par l'intermédiaire des gouvernements locaux soutenus.

Le supplément du GHSP détaille l'expérience de TCIdans l'extension des services de planification familiale et d'AYSRH par l'intermédiaire des gouvernements locaux soutenus.