Le Paquet porteur : Afrique de l'Ouest francophone

Introduction

Pour soutenir les efforts des pays de l’Afrique de l’Ouest Francophone dans la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infanto-juvénile, un projet pilote de planification familiale dénommé Initiative Sénégalaise de Santé Urbaine (ISSU) a été mis en œuvre dans 12 districts de 2009 à 2015 dans les zones urbaines défavorisées.

Vingt interventions articulées autour de l’offre de services et de la création de la demande à travers la communication et le plaidoyer ont été déroulées lors de ce projet. Parmi ces interventions, ISSU a modélisé et testé la mise en œuvre de l’Informed Push Model (IPM), qui a contribué à mettre fin aux ruptures de stocks des produits contraceptifs au Sénégal. L’évaluation finale du projet a montré que ce dernier a contribué à augmenter de 18 points de pourcentage le Taux de Prévalence Contraceptive (TPC) chez les femmes les plus démunies des zones couvertes.

Dans une perspective de passage à grande échelle des services contraceptifs dans les pays de l’Afrique de l’Ouest Francophone, le modèle d’intervention de l’ISSU a été capitalisé. Le but était de sélectionner, parmi les vingt (20) approches de ISSU, un paquet d’interventions à haut impact ayant un potentiel élevé d’être mises en œuvre de manière durable par les villes, et ce, avec un appui minimum des partenaires techniques et financiers. Ce paquet a été dénommé « Paquet Porteur ».

Au terme du processus de selection, le « Paquet Porteur », composé de six (6) interventions articulées autour de l’offre de services de PF et de la création de la demande, a été retenu. Pour l’offre de services de PF, il comprend la disponibilité du personnel qualifié, la disponibilité des produits contraceptifs, l’intégration de la PF aux services de santé à travers la stratégie d’Identification Systématique des Besoins de la Cliente en PF (ISBC/PF) et l’organisation de stratégies avancées.

La génération de la demande regroupe des activités communautaires (avec les religieux, la Visite à Domicile, le théâtre-forum ou niche, la conversation communautaire) et de communication de masse (télévision, radio privée et communautaire, presse écrite, Internet, affichage public).

Pour faciliter le passage à grande échelle du Paquet Porteur, une phase pilote a été conduite dans deux districts sanitaires de la région de Dakar (Diamniadio et Rufisque). L’objectif était de tester les capacités de mise en œuvre du paquet porteur de manière routinière (mise en œuvre par les acteurs du système de santé dans un contexte de ressources limitées).

Afin de faciliter le portage du paquet par les acteurs de ces districts sanitaires, il a fallu procéder à une seconde simplification du Paquet Porteur, c’est ainsi que :

  •  les conversations communautaires et les niches, compte tenu de leur complexité, n’ont pas été retenues
  • les stratégies avancées, déroulées sous divers formats durant le projet ISSU, ont été transformées en journées spéciales d’offre de services de PF gratuits fournis par les sages-femmes.

Le Paquet Porteur présenté dans cette Boîte à outils a été testé avec succès au cours du projet PASS 2020 dans 23 districts sanitaires du Sénégal, dans les régions de Dakar, Kaolack et Thiès. Il sera répliqué dans tous les pays de l’Afrique de l’Ouest Francophone avec l’appui de la Plateforme d’Accélération de The Challenge Initiative.

Le but de cette Boîte à outils est d’orienter les gestionnaires, les décideurs (les maires, les responsables des structures sanitaires…), et les prestataires de services de Planification Familiale (PF) du secteur public et privé sur les meilleures interventions prouvées qui aident à améliorer durablement l’accessibilité et la qualité des services PF dans les zones urbaines défavorisées. Elle met également à la disposition des futurs utilisateurs des ressources pratiques qui facilitent la mise en œuvre de ces interventions.

Le paquet d’interventions prouvées dénommé « Paquet Porteur » n’est pas une panacée. Il est important, avant de planifier les activités de promotion de la PF, de procéder systématiquement à un rapide diagnostic de base des besoins pour s’assurer de la pertinence du Paquet Porteur et pour vérifier la nécessité ou non d’y inclure d’autres interventions au-delà de cette Boîte à outils. Il est également important de comprendre que les approches ne sont pas figées et qu’elles peuvent être adaptées en fonction des situations locales.

La Boîte à outils présente pour chaque approche: sa définition, la démarche à suivre pour la conduire, une estimation des coûts requis, des éléments à prendre en compte pour le suivi, les données probantes obtenues lors de la mise en œuvre de l’approche, les principaux défis, la durabilité et la liste des ressources qui facilitent la mise en œuvre de l’approche.

Les données probantes présentées à travers les différentes approches de cette Boîte à outils proviennent, pour l’essentiel, du suivi de la mise en œuvre et des différentes évaluations réalisées au cours du projet ISSU. Cependant, certaines d’entre elles découlent de la deuxième phase du projet (PASS 2020); par exemple les Visites sur le lieu de travail ont été intégrées pour les femmes et les hommes qui n’étaient pas touchés par les activités de visite à domicile.

Cette Boîte à outils a été conçue et mise en œuvre en milieu urbain avec des données probantes obtenues dans ce contexte. Cependant, les gestionnaires qui travaillent en milieu rural peuvent également tirer profit de cet outil ; mais il est important de procéder à son adaptation en tenant compte du contexte et de le tester pendant une période avant de la passer à échelle.

The Challenge Initiative apportera une assistance technique à tous les pays de l’Afrique de l’Ouest francophone dans la mise en œuvre d’un Paquet Porteur et d’autres interventions jugées pertinentes selon les contextes pour l’atteinte des objectifs en matière de PF.