Dans leurs propres mots: le renforcement des capacités à Busia, en Ouganda, conduit à des services de planification familiale de qualité

par | 29 novembre 2018

Dans leurs mots est une série de témoignages de personnes travaillant avec ou bénéficiant de The Challenge Initiative.

Justine Muwanguzi est une infirmière auxiliaire pour les sages-femmes dans la municipalité de Busia en Ouganda.

Justine décrit la situation à Busia avant l’arrivée de The Challenge Initiative (TCI). 

«Le recours aux services de planification familiale dans la municipalité de Busia a été très faible et il ne s'agissait pas d'un service de santé prioritaire. Il y avait tellement d'agents de santé sans connaissances ni compétences dans les LARC (contraceptifs réversibles à longue durée d'action), ce qui impliquait qu'ils manqueraient de nombreux clients. Nous n'avions que huit agents de santé dans trois des sept établissements de santé capables de fournir des méthodes de planification familiale à longue durée d'action. Dans mon établissement de santé, j'étais le seul à pouvoir fournir des méthodes de planification familiale. Si je n'étais pas dans les parages, personne ne s'occuperait des patients. Heureusement, la demande de planification familiale à cette époque était très faible chez les patients se rendant dans les établissements de santé. La municipalité ne collectait pas et ne communiquait pas activement les données de planification familiale à DHIS2, car ce n'était pas important. ”

The Challenge Initiative commence sa mise en œuvre en février 2018.

«Fin février 2018, TCI est venue nous aider à renforcer nos services de planification familiale. Après la signature de la FAA (contrat à montant forfaitaire), certaines personnes ont été formées en tant que formateurs de formateurs (ToT). Les FdF ont formé d'autres agents de santé et des équipes de santé de village (VHT) sur diverses méthodes de planification familiale. Jusqu'à présent, environ 30 agents de santé de six établissements de santé ont été formés aux approches de planification familiale de TCI. Nous avons également mené des orientations sur l'ensemble du site, des activités de sensibilisation intégrées, une supervision formative et le nettoyage des données. ”

Justine explique ce qui s'est passé depuis le début de la mise en œuvre.

«Le programme TCI a réveillé le personnel (agents de santé) et les VHT pour qu'ils s'engagent dans des activités de planification familiale. Il existe maintenant une capacité améliorée et davantage d'installations fournissant des services de planification familiale. Les fournisseurs de services (jusqu’à 80%) sont maintenant compétents et peuvent fournir des services LARC dans les six établissements de santé sélectionnés. Il y a beaucoup de références de la part des VHT formés. La qualité et l’utilisation des services de planification familiale se sont considérablement améliorées. À ce jour, nous avons environ 170 nouveaux accepteurs, dont environ 60% sont destinés aux LARC, en particulier aux implants. Nous prévoyons d’intensifier les services de planification familiale à Busia, car ils sont maintenant disponibles. »

Elle décrit l'impact de TCI sur elle en tant qu'individu.

«TCI a amélioré mes compétences en planification familiale. Bien que j'ai déjà été formé, je me sens rafraîchi. Je suis au courant et j'ai appris à faire les choses différemment et à être propriétaire du processus. je suis soulagé parce que quand je suis absent, il y a maintenant quelqu'un pour soigner les patients de mon centre de santé. Par conséquent, lorsque les clients arrivent, tous les autres membres du personnel les assistent, ce qui a amélioré leur satisfaction et leur continuité. »