Directeur de la santé, Ministère des affaires gouvernementales locales, État de Kaduna.

" Avant 2012, il n'y avait pas de politique spécifique pour la création d'une ligne budgétaire pour la planification familiale. Elle a été laissée à la discrétion des gouvernements locaux et comme ils le souhaitent, ils peuvent ou non prendre des dispositions budgétaires pour la PF. Cependant, l'histoire est maintenant différente grâce à l'étroite collaboration entre le Ministère des Affaires des Gouvernements Locaux de l'Etat de Kaduna et NURHI ; après une série de discussions et de plaidoyer, le Ministère a jugé nécessaire de créer une ligne budgétaire pour la planification familiale dans les 23 AGL des Etats, la ligne budgétaire a donc été créée pour le budget 2012. Chaque gouvernement local a reçu 500 000 N pour les services de planification familiale dans le budget 2012. Par la suite, certaines des administrations locales ont pu utiliser les fonds, mais d'autres, pour une raison ou une autre, n'ont pas pu y accéder parce qu'en 2012, l'administration locale avait de nombreux problèmes de financement ".

En 2013, compte tenu de la situation économique du pays et du besoin de planification familiale et suite à plusieurs discussions avec le NURHI, le Ministère des Gouvernements Locaux a décidé d'augmenter la ligne budgétaire pour la planification familiale de 500.000 N à 1 million N pour chacun des 23 gouvernements locaux de l'état, de sorte que les 23 AGL ont toutes une ligne budgétaire pour les services de planification familiale et nous pensons que nous n'aurons aucun problème avec la Chambre d'Assemblée de l'état pour approuver la ligne budgétaire à utiliser pour les services de planification familiale ". Il s'agit d'un changement sans précédent dans le financement du PF, qui est passé d'un financement zéro en 2010 à la création d'une ligne budgétaire de 1 000 000 N.