SSRAJ : Visite à Domicile Ciblant les Adolescents et Jeunes Mariés

De quoi s’agit-il?

La visite à domicile ciblant les adolescents et jeunes mariés (VAD-AJM) est une modalité de communication interpersonnelle à travers laquelle, un acteur communautaire se rend dans un domicile ou une maison pour communiquer avec les adolescents et jeunes mariés de 15 à 24 ans sur l’importance de la Planification Familiale. Elle permet de prodiguer des conseils en Santé Sexuelle et de la Reproduction des Adolescents et Jeunes (SSRAJ), d’aider à résoudre des problèmes spécifiques en planification familiale, de relancer les clients pour les rendez-vous manqués à la structure de santé, d’assurer la référence, de faire la recherche active des perdus de vue ou de ravitailler de jeunes couples ou de jeunes femmes mariés en produits contraceptifs (exemple des pilules ou du DMPA-SC en auto-injection).

La VAD-AJM constitue une opportunité pour échanger avec les parents, les leaders communautaires et religieux et toute autre personne rencontrée dans la maison sur les avantages de la planification familiale et les méthodes contraceptives modernes. Elle offre également un cadre d’échange interactif avec les habitants de la maison d’une manière générale puis, avec les jeunes couples mariés, les jeunes hommes mariés ou les jeunes femmes mariées de la tranche d’âge de 15 à 24 ans à travers des entretiens individuels. Toutefois, si une cartographie des ménages avait été réalisée, l’acteur communautaire disposerait déjà du répertoire des maisons à visiter en vue de la rencontre des adolescents et jeunes mariés directement. Dans ce cas, l’étape de causerie éducative avec les autres membres de la famille ou les autres habitants de la maison pourrait ne pas être nécessaire.

Quels sont les bénéfices de cette approche?

L’approche permet de :

  • cibler les adolescents et jeunes mariés et les jeunes parents pour la première fois ;
  • donner des informations appropriées sur la Planification Familiale (PF) et la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et jeunes (SSRAJ) ;
  • détecter des Besoins Non-Satisfaits (BNS) ;
  • recruter de nouvelles utilisatrices de méthode moderne de contraception ;
  • offrir certaines méthodes telles que les pilules ou les injectables selon la politique nationale ;
  • éviter les ruptures de stocks de certains produits contraceptifs tels que les pilules et les injectables selon la politique nationale (cas de DMPA-SC pour l’auto-injection) ;
  • approvisionner en cas de rupture de stock de produits (cas des pilules ou du DMPA-SC pour l’auto-injection) ;
  • dissiper ou corriger les rumeurs sur la PF ;
  • aider à la gestion des effets secondaires ;
  • référer vers les structures de santé les personnes désirant adopter une méthode contraceptive moderne ;
  • assurer le maintien des femmes dans le programme PF par un suivi à domicile ;
  • rechercher et motiver les perdus de vue ;
  • relancer pour les rendez-vous manqués à la structure de santé.

Comment la mettre en œuvre? 

La Visite à domicile ciblant les adolescents et jeunes mariés (VAD-AJM) se déroule en trois (3) étapes comportant chacune, d’autres activités.

Étape 1 : La préparation

Elle a lieu « avant » la VAD-AJM. Elle comporte les activités suivantes :

  • Faire la cartographie des ménages et identifier au préalable, les maisons ou domiciles dans lesquels se trouvent les adolescents et jeunes mariés à visiter (au cas où cette cartographie n’avait pas été réalisée, la VAD-AJM pourrait toujours avoir lieu et l’acteur communautaire profite de l’occasion pour faire la cartographie) ;
  • Identifier les domiciles et adolescents et jeunes mariés à visiter puis, prendre rendez-vous ;
  • Rassembler le matériel nécessaire pour conduire efficacement la visite sans oublier les outils d’éducation et de collecte des données (présentoirs, boites à images ou affiches, produits contraceptifs, registre des activités de génération de la demande, fiches de référence et de contre-référence, coupons gratuits de PF, fiches de stocks des produits contraceptifs, écritoires…) ;
  • Élaborer le plan de la VAD-AJM :
    • Formuler le thème ou le sujet principal de la visite ;
    • Objectifs visés ;
    • Points essentiels à aborder ;
    • Messages clés ;
    • Solutions pratiques anticipées aux problèmes fréquents ;
    • Méthode d’évaluation de la visite et de suivi des résolutions.
Étape 2 : Le déroulement

Elle a lieu « pendant » la VAD-AJM. Elle comporte les activités suivantes :

  • se rendre dans le domicile en respectant les mœurs et les coutumes du milieu (saluer avec courtoisie, se présenter et énoncer la raison de la visite) ;
  • établir un climat de confiance avec le jeune couple, le jeune homme ou la jeune femme mariés et les membres de la famille ;
  • rassurer le jeune couple, le jeune homme ou la jeune femme mariés du caractère confidentiel de l’entretien ;
  • évaluer les connaissances et les perceptions du couple, du jeune homme ou de la jeune femme mariés sur la PF ;
  • identifier et corriger les rumeurs liées à la PF ;
  • identifier les besoins non satisfaits à travers des questions sur le moment de désir de grossesse et l’utilisation de méthode contraceptive ;
  • informer sur les différentes méthodes contraceptives ;
  • offrir éventuellement la méthode (pilules, injectables…) ;
  • ravitailler en produits contraceptifs au besoin ;
  • référer vers les structures de santé au besoin ;
  • chercher ensemble de solutions aux éventuels problèmes posés ;
  • évaluer la visite en utilisant la technique de questions-réponses ou de démonstration-observation ;
  • féliciter et encourager pour les efforts ;
  • fixer un autre rendez-vous pour le suivi
  • remercier pour la visite ;
  • prendre congé de la famille.
Étape 3 : La clôture

Elle a lieu « après » la VAD-AJM. Elle comporte les activités suivantes :

  • remplir les outils de collecte de données (registres, fiches …) ;
  • faire le suivi de la mise en œuvre des résolutions de la visite précédente ;
  • préparer la visite suivante.

 Indicateurs

  • Nombre de VAD-AJM réalisées ;
  • Nombre d’adolescents et jeunes mariés touchés lors des visites désagrégés selon l’âge et selon le sexe ;
  • Nombre d’adolescents et jeunes référés vers les services de santé ;
  • Quantité de produits contraceptifs servis ;
  • Proportion d’adolescents et jeunes mariés qui ont une bonne connaissance sur la PF ;
  • Proportion d’adolescents et jeunes mariés qui perçoivent le soutien de leurs familles à la PF ;
  • Proportion d’adolescents et jeunes mariés qui ont l’intention d’utiliser dans le futur, une méthode moderne de contraception.

Conseils

Les visites à domicile ciblant les adolescents et jeunes mariés doivent s’inscrire dans un cadre beaucoup plus global de programme de promotion de la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et jeunes. Ainsi, certains aspects liés à l’approche ou à la gestion des acteurs communautaires pourraient être pris en compte. Il s’agit de :

  • La formation des acteurs communautaires ;
  • La réalisation de la cartographie des ménages ;
  • La motivation des acteurs communautaires (paiement des frais de déplacements, de repas et autres avantages liés au travail des acteurs communautaires) ;
  • La mobilisation et la gestion des produits contraceptifs dans le cadre de la délégation des tâches ;
  • La confection et la multiplication des supports de communication et des outils de gestion ou de collecte des données ;
  • Les autres matériels de travail des acteurs communautaires ;
  • Le coaching des acteurs communautaires ;
  • La supervision des acteurs communautaires ;
  • Les rencontres de concertation et les réunions de restitution communautaires.

Défis

  • La motivation des acteurs communautaires (paiement des frais de déplacements, de repas et autres avantages liés au travail des acteurs communautaires) ;
  • La supervision des acteurs communautaires.

Estimation des coûts

Les essentiels facteurs de coûts sont ;

  • La formation des acteurs communautaires ;
  • La réalisation de la cartographie des ménages ;
  • La motivation des acteurs communautaires (paiement des frais de déplacements, de repas et autres avantages liés au travail des acteurs communautaires) ;
  • La mobilisation et la gestion des produits contraceptifs dans le cadre de la délégation des tâches ;
  • La confection et la multiplication des supports de communication et des outils de gestion ou de collecte des données ;
  • Les autres matériels de travail des acteurs communautaires ;
  • Le coaching des acteurs communautaires ;
  • La supervision des acteurs communautaires ;
  • Les rencontres de concertation et les réunions de restitution communautaires.

Durabilité

  • L’inscription des visites à domicile ciblant les adolescents et jeunes mariés dans le cadre des programmes nationaux de santé communautaire permet de faire face au défi crucial que représente la motivation des acteurs communautaires.
  • Par ailleurs, lorsque ces acteurs sont rattachés aux structures sanitaires, leur supervision peut être assurée par les agents de santé ou les agents chargés de mobilisation sociale au niveau de ces structures ou des villes. Il en sera ainsi pour la gestion des produits contraceptifs.

Prendre une Évaluation et Obtenir un Certificat