Boîte à outils AOF : Offre de services de planification familiale

TCI U Menu

Délégation de tâche :  Auto-administration du DMPA-SC

De quoi s’agit-il?

L’auto-injection réalisée par une femme ou une cliente est une option de contraception, grâce à un injectable sous-cutané innovant et facile à utiliser, appelé DMPA sous-cutané.

L’Acétate de Médroxyprogestérone en sous-cutané (DMPA-SC) est une nouvelle méthode contraceptive injectable à moindre dose et facile à déployer, administrée dans le tissu adipeux et non dans le muscle. Sayana® Press est la marque du DMPA-SC.

Quels sont les bénéfices de cette approche?

L’auto-administration du DMPA-SC permet :

  • D’amoindrir les obstacles d’accès qui se dressent devant les femmes
  • L’accès à la contraception en dehors des structures de santé
  • D’accroître les taux de continuation de la pratique contraceptive
  • D’améliorer l’autonomie des femmes en renforçant leur capacité à gérer leur santé reproductive
  • De réduire les besoins non satisfaits
  • D’accroitre l’éventail de méthodes contraceptives
  • D’avoir un meilleur rapport coût-efficacité
  • De réduire les déplacements, le temps et les coûts pour l’obtention de services de santé

Comment la mettre en œuvre?

Étape 1 : Identifier les structures de santé pour l’auto-injection de DMPA-SC
  • Identifier les structures de santé à grand volume d’activité
  • Identifier les prestataires à former
Étape 2 : Organiser la formation des acteurs
  • Former un pool de formateurs
  • Organiser la formation théorique et pratique des prestataires identifiés
  • Vérifier que tous les prestataires ou auto-administratrices de DMPA-SC apprennent bien les cinq étapes cruciales de l’injection qui sont :
    • Choisir un bon site d’injection et le nettoyer si nécessaire.
    • Mélanger le liquide en agitant vigoureusement le dispositif (pendant environ 30 secondes).
    • Bien enfoncer le capuchon contre le porte-aiguille pour fermer l’espace et activer le dispositif.
    • Pincer la peau au site d’injection pour former un grand pli.
    • Presser le réservoir lentement pour injecter le produit pendant environ 5 à 7 secondes.

Ressources de formation

Comment se faire une injection sous-cutanée de DMPA (DMPA-SC) : Une vidéo de formationCette courte vidéo de formation s’adresse aux femmes qui ont pris la décision de s’auto-injecter le DMPA sous-cutané (DMPA-SC) dans le cadre d’un processus de choix et de consultation bien éclairé.

Comment administrer une injection du DMPA sous-cutané (DMPA-SC) : Une vidéo de formation pour les prestatairesCette courte vidéo de formation s’adresse aux prestataires de santé qui offrent DMPA sous-cutané (DMPA-SC) aux clientes qui choisissaient la méthode dans le cadre d’un processus de choix et de consultation bien éclairé.

Étape 3 : Offrir le DMPA-SC en auto-injection
  • Former individuellement ou en groupe de 3 au plus dans la structure de santé toutes femmes qui choisit le DMPA-SC en auto-injection
  • Faire la première injection sous la supervision du prestataire après la formation et corriger si nécessaire
  • Pour la 2ème injection 3 mois après, demander à la cliente de rappeler les étapes de l’auto-injection et corriger les insuffisances au besoin
  • Faire la deuxième injection sous la supervision du prestataire
  • Si la deuxième auto-injection a réussi, le prestataire donne à la cliente toutes les fournitures nécessaires pour l’injection à domicile (deux doses de DMPA-SC, un aide-mémoire, un calendrier de réinjection et carnet de santé)
  • Pour les réinjections à la maison, suivre l’aide-mémoire et se réinjecter toute seule
  • Assurer un suivi de la cliente par le prestataire ou par un relais si elle a des questions sur les effets secondaires ou d’autres questions concernant la méthode
  • Assurer une élimination des déchets en toute sécurité en demandant à la cliente de placer immédiatement le dispositif (Uniject) utilisé avec l’aiguille pointée vers le bas, dans un récipient résistant aux perforations (bouteille d’eau minérale, bidon d’eau de javel, boite de pommade avec couvercle)
  • Ranger le récipient dans un endroit sûr et le ramener au prestataire au moment opportun ou lors du retour pour le réapprovisionnement
  • Retourner les doses non utilisées au prestataire
Étape 4 : Suivi et documentation de l’approche
  • Effectuer un suivi post formation
  • Superviser les prestataires sur la mise en œuvre de l’approche
  • Effectuer un coaching des prestataires sur l’auto-administration du DMPA-SC
  • Collecter et transmettre les données issues de la mise en œuvre de l’approche selon la périodicité et les canevas définis
  • Organiser des revues pour la validation des données
  • Identifier et documenter les bonnes pratiques
  • Disséminer les résultats de l’approche auprès des prestataires, du système de santé ou des partenaires techniques et financiers
  • Archiver les données de l’approche

 Indicateurs

  • Nombre prestataires formés sur le DMPA-SC en auto-injection
  • Nombre de nouvelles utilisatrices de DMPA-SC en auto-injection
  • Contribution (PF) du DMPA-SC en auto-injection au recrutement des nouvelles utilisatrices PF
  • Proportion de doses de DMPA-SC utilisé pour auto-injection par rapport à toutes les doses de DMPA-SC distribuées

Conseils

  • Dans la mesure du possible, former plus d’un prestataire par site pour assurer la continuité du service aux clientes en cas d’absence ou de transfert d’un prestataire vers une autre structure.
  • Planifier les séances de stage pratique pendant les périodes de hautes fréquentations de clientes dans les établissements.
  • Consacrer suffisamment de temps pendant la formation initiale des prestataires à la collecte et la gestion des données de suivi, afin de mettre en évidence l’importance de ces aspects.
  • Donner à la cliente un numéro de téléphone.
  • Les clientes de la planification familiale doivent en moyenne pratiquer trois fois l’injection sur un modèle avant de maîtriser la technique.
  • Le prestataire doit indiquer à la cliente les conditions appropriées pour la conservation du DMPA-SC à domicile.
  • Retourner chez l’agent de santé pour la réinjection si elle ne parvient pas à se souvenir de la technique de l’injection et ne peut pas suivre l’aide-mémoire.
  • Retourner chez l’agent de santé et opter pour une autre méthode si elle a changé d’idée à la suite de l’utilisation de DMPA-SC ou si elle souhaite que le prestataire administre l’injection.

Défis

  • La disponibilité en quantité suffisante du produit pour la démonstration, l’apprentissage et l’utilisation pour les clientes
  • La gestion des déchets de l’auto-injection
  • La gestion continue des incidents liés à l’auto-injection de DMPA-SC
  • La collecte et la gestion des données auprès des femmes qui s’auto-injectent
  • Le suivi de la qualité des services
  • La documentation des bonnes pratiques de l’approche

 Preuves

Les études de faisabilité menées par PATH et le Ministère de la santé du Sénégal ont trouvé que :

  • Presque 90 % des participantes pouvaient s’auto-injecter trois mois après leur formation individuelle et 95 % souhaitaient continuer l’auto-injection.
  • Plus de 70% des femmes étaient à la fois compétentes et respectueuses du temps de réinjection.
  • Près de 97% des femmes avaient gardé le dispositif dans un lieu sûr, la plupart dans l’armoire ou dans les tiroirs, et a éliminé le dispositif de manière appropriée (latrine ou récipient sûr jusqu’à son élimination au niveau du centre).

Estimation des coûts

Les dépenses suivantes seront prises en compte :

  • L’organisation des sessions de formation et de suivi post-formation sur l’auto-injection de DMPA-SC.
  • L’organisation de supervision régulière
  • La reproduction des outils de gestion et des supports de communication (aide-mémoire)
  • La dotation en équipements pour la formation des clientes d’auto-injection
  • La création de la demande pour le DMPC-SC

Durabilité

  • L’institutionnalisation de l’auto-injection du DMPA-SC dans tous les pays du Partenariat de Ouagadougou (excepté le Bénin, le Burkina Faso et le Sénégal) à travers son intégration dans les plans stratégiques PF, dans les plans de travail des directions régionales et des districts sanitaires et dans les outils de gestion des systèmes de santé.
  • L’engagement des gouvernements et des ONG partenaires à assurer un approvisionnement en produits contraceptifs en particulier le DMPA-SC.
  • Le plaidoyer pour la mobilisation des ressources pour la mise à l’échelle de l’approche dans l’ensemble des pays du partenariat de Ouagadougou.
  • L’implication des leaders communautaires, religieux et des groupes organisés pour faciliter l’appropriation des initiatives par les communautés.

Prendre une Évaluation et Obtenir un Certificat

Offre De Services De Planification Familiale

Program Area Home Expand All
Planification Familiale
SSRAJ