SSRAJ : Jeunes Leaders Transformationnels

De quoi s’agit-il?

Les Jeunes Leaders Transformationnels (JLT) sont des adolescent(e)s et jeunes des deux sexes, âgés de 15 à 24 ans, non mariés et mariés du milieu scolaire et extrascolaire, issus des clubs ou associations, engagés pour la promotion de la Santé Sexuelle et de la Reproduction des Adolescents et Jeunes (SSRAJ). Ils sont réunis au sein d’un mouvement national officiellement reconnu par les pouvoirs publics. Le mouvement JLT (association ou ONG selon les pays) a ses démembrements au niveau des villes ou aires géographiques de TCI ou aux différents niveaux des coupages administratifs (régions, départements, communes et arrondissements…). Les JLT organisent essentiellement des activités de plaidoyer pour la SSRAJ au niveau des gouvernements locaux (villes, communes, municipalités, régions, départements et arrondissements) et au niveau des gouvernements centraux (niveau national). Leur mission est de :

  • Transformer l’environnement sociopolitique des programmes de SSRAJ en environnement habilitant ;
  • Mobiliser des ressources pour la SSRAJ ;
  • Accroitre la participation des jeunes à la prise de décisions et à la mise en œuvre des programmes de SSRAJ.

Quels sont les bénéfices de cette approche?

L’approche permet d’obtenir :

  • un environnement sociopolitique de la SSRAJ habilitant (lois, politiques et programmes favorables, stratégies multisectorielles et adaptées, budgets sensibles à la SSRAJ…) ;
  • un engagement significatif et une participation accrue des jeunes à l’élaboration et à la mise en œuvre des programmes qui les concernent et aux actions de développement d’une manière générale ;
  • des lignes budgétaires et ressources dédiées pour la SSRAJ (par exemple : les coupons…etc.) ;
  • la participation des jeunes aux instances de prise de décisions (par exemple les Comités Conjoints de Pilotage ; Comités Multisectoriels, Nationaux, Régionaux, Départementaux et Communaux de Coordination et de suivi de la SSRAJ…).

Comment la mettre en œuvre? 

La mise en œuvre de l’approche des JLT se déroule à travers sept (7) étapes :

Étape 1 : Sélection et mise place des JLT
  • Elaborer des critères de sélection (par les autorités municipales, le personnel de santé et les partenaires avec la participation de quelques jeunes) :
    • être fille ou garçon ;
    • être âgé de 15 à 24 ans ;
    • non marié ou marié ;
    • scolaire ou extrascolaire ;
    • issu des clubs ou associations de jeunes ;
    • engagé pour la promotion de la SSRAJ ;
    • résidant dans la ville ou la circonscription administrative concernée.
  • Publier des appels à candidature à l’endroit des clubs et associations de jeunes à travers divers canaux (médias sociaux, presse écrite, radio, télévision, crieurs publics …etc.) ;
  • Sélectionner les JLT en commençant par la base à travers les quatre (04) phases suivantes :
    • la phase 1 : sélection des adolescents et jeunes vérifiant les critères ci-dessus énumérés au niveau des arrondissements (ou au niveau de la circonscription administrative juste au-dessus du niveau quartier) à raison d’un membre par Club ou association suivi de l’élection d’un bureau de sept (7) membres JLT d’arrondissement ;
    • la phase 2 : mise en place des JLT au niveau municipal ou communal à partir des bureaux du niveau arrondissement avec l’élection d’un bureau de sept (7) membres JLT de commune ;
    • la phase 3 : mise en place des JLT au niveau départemental ou régional à partir des bureaux communaux avec l’élection d’un bureau de sept (7) membres JLT du département ou de la région ;
    • la phase 4 : mise en place des JLT au niveau national à partir des bureaux départementaux avec l’élection d’un bureau national de onze (11) membres JLT.

Ces différentes phases peuvent être adaptées selon les découpages et l’organisation administratifs des textes des pays. Elles tiennent également compte des spécificités administratives et géographiques des villes ou aires géographiques d’intervention de TCI.

Étape 2 : Formalisation de l’existence des JLT
  • Mettre en place un comité préparatoire de l’Assemblée Générale Constitutive ;
  • Rédiger les textes fondamentaux (statuts et règlement intérieur selon le pays) ;
  • Tenir une assemblée générale constitutive pour mettre le mouvement en place, ses organes et ses démembrements le cas échéant ;
  • Constituer et déposer le dossier d’enregistrement du mouvement au niveau des autorités compétentes (départementales, régionales ou nationales) habilitées à donner une reconnaissance nationale permettant une inscription au Journal Officiel  ;
  • Faire inscrire le mouvement JLT au Journal Officiel selon les procédures en vigueur dans le pays.
Étape 3 : Impliquation les JLT dans les programmes de SSRAJ
  • Introduire les JLT auprès des autorités administratives et sanitaires au niveau municipal, départemental, régional ou national en vue de la reconnaissance de leur existence et de leur implication dans les activités ;
  • Inviter les JLT à participer aux différentes réunions (Comités conjoints de pilotage, comités multisectoriels, nationaux, régionaux, départementaux et communaux de coordination et de suivi de la SSRAJ…) et activités en cours ou en préparation (élaboration de programmes de PF/SSRAJ, rencontres de plaidoyer, conférences, webinaires…).
Étape 4 : Renforcer les capacités des JLT
  • Identifier les besoins en renforcement de capacités des JLT ;
  • Former les JLT en leadership transformationnel et plaidoyer ;
  • Appuyer les JLT à avoir un local pouvant leur servir de siège ;
  • Doter les JLT en équipement et mobilier de bureau ;
  • Appuyer les JLT à élaborer et à mettre en œuvre leur plan d’actions.
Étape 5 : Coacher les JLT
  • Identifier des Alumni Jeunes Leaders Transformationnels (JLT), Jeunes Ambassadeurs (JA), des coachs TCI ou des personnes ressources à former comme coachs des JLT ;
  • Former les coachs JLT en leadership transformationnel et en plaidoyer ;
  • Elaborer un plan de coaching trimestriel avec les coachs formés;
  • Coacher les JLT pour les actions de plaidoyer (mobilisation des ressources création de lignes budgétaires…), de participation aux instances de prise de décisions et à la mise en œuvre des programmes.
Étape 6 : Connecter les JLT à d’autres réseaux
  • Orienter les JLT et leurs coachs sur TCI-University (TCI-U) ;
  • Appuyer les JLT et leurs coachs à s’inscrire sur TCI-U et dans les communautés de pratiques ;
  • Identifier des institutions auxquelles les JLT devront être connectés (associations et mouvements de jeunesse, Institutions Gouvernementales et Non Gouvernementales, Organismes Internationaux, Partenaires Techniques et Financiers…) ;
  • Coacher les JLT à entrer en contact avec ces institutions et PTF ;
  • Créer des groupes ou forum sur les réseaux sociaux (WhatsApp, Facebook, Twitter, Instagram, YouTube…) ;
  • Créer des adresses e-mail « professionnels » pour les JLT et un site web JLT par pays ;
  • Coacher les JLT à faire des publications à travers ces différents réseaux.
Étape 7 : Suivie et évaluation
  • Suivre et superviser trimestriellement les actions des JLT à travers les gestionnaires locaux, nationaux et régionaux de TCI ;
  • Définir les indicateurs de suivi des performances ;
  • Elaborer et mettre en place les outils de collecte des données ;
  • Collecter, traiter et rapporter les données ;
  • Documenter et disséminer les succès aux Comités Conjoints de Pilotage, Comités nationaux, régionaux, départementaux et communaux de coordination et de suivi de la SSRAJ, aux associations et mouvements de jeunesse, institutions gouvernementales et non gouvernementales, organismes internationaux, partenaires techniques et financiers…)  ;
  • Evaluer périodiquement la stratégie des JLT ;
  • Apporter des mesures correctrices en vue de l’amélioration des performances.

 Indicateurs

A titre d’exemple, les indicateurs de suivi des résultats des JLT peuvent être :

  • Ressources financières mobilisées pour la SSRAJ au niveau local (ville ou commune), départemental, régional ou national;
  • Transformation des villes en villes amies des jeunes selon les résultats de l’outil RAISE ;
  • Représentation stratégique des jeunes dans les instances de prise de décisions ou de gestion des projets qui les concernent ;
  • Participation des jeunes aux réunions des instances de prise de décisions ou de gestion de projet concernant les jeunes ;
  • Décisions, engagements, arrêtés ou décrets pris par les gouvernements en faveur de la SSRAJ auxquels des actions de plaidoyer des JLT ont contribués.

Conseils

Pour que l’approche connaisse du succès, il faudrait que :

  • les adultes aient confiance aux adolescent(e)s et jeunes de leurs capacités de changement ;
  • les indicateurs soient définis et que le mécanisme de suivi et évaluation de l’approche soit mis en place tout au début de la mise en place des JLT
  • les JLT soient renforcés en capacités pour identifier les besoins des adolescent(e)s et jeunes qu’ils transformeront en thèmes de plaidoyer afin d’accroitre leur accès aux services de SSRAJ.

Défis

  • Prendre en compte le fait que les associations de jeunes peuvent avoir d’autres agendas y compris les membres des JLT. De ce fait, il est important de bien clarifier la mission et les rôles des JLT tout au début du processus afin d’éviter des amalgames ou confusions ;
  • Le caractère bénévole ou volontaire non rémunéré des JLT : il faut mettre en place un mécanisme de motivation des JLT et apporter un soutien moral constant aux JLT à travers des séances de Coaching ;
  • La conciliation des intérêts ou attentes de toutes les parties prenantes : Inscrire les actions des JLT dans un cadre plus global de promotion de la SSRAJ avec la mise en place de comités qui réunissent la plupart des parties prenantes à défaut de leur totalité.

 Preuves

  • Dans le cadre de la mise en œuvre de TCI dans le département du Zou au Bénin d’octobre 2018 à septembre 2019, un comité de vingt-cinq (25) Jeunes Leaders Transformationnels (JLT) a été mise en place pour mener des actions de plaidoyer en vue de l’amélioration de l’environnement sociopolitique de mise en œuvre du programme de SSRAJ. Après une année d’intervention, les résultats suivants ont été obtenus :
    • l’engagement signé du Président de l’UCOZ le 15 mars 2019, pour financer à hauteur de deux millions (2 000 000) de francs CFA, des coupons gratuits de planification familiale en faveur des adolescents et jeunes, ce qui a permis d’accroitre leur accès aux services et méthodes ;
    • l’institution du mercredi soir comme jour des jeunes dans tous les centres de santé publics du Zou par le Directeur Départemental de la Santé, le 20 mars 2019 ;
    • la mise en place du Comité Départemental de Suivi de la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et Jeunes (SSRAJ) par le Préfet du département du Zou qui a pris un arrêté à cet effet, le 12 juillet 2019 ;
    • la représentation des adolescents et jeunes et la participation des JLT aux sessions du Comité Conjoint de Pilotage (CCP) du Projet de PF Classic de l’Union des Communes du Zou (UCOZ) d’une part et du Comité Départemental de Suivi de la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et Jeunes (SSRAJ) d’autre part ;
    • la participation des JLT à la gestion du programme de SSRAJ de l’UCOZ par l’élaboration conjointe des termes de référence et la co-signature par 2 JLT contre 1 adulte, de tous les documents de décaissement de fonds sur le budget du programme de SSRAJ.
  • Également, les résultats d’une étude réalisée par Catino et al (2018) portant sur l’investissement, l’engagement et le développement du leadership chez les jeunes (YIELD) et les efforts en matière de santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et jeunes dans plus de 20 pays ont révélés que “ Youth participation and leadership in AYSRHR efforts contribute to stronger organizations and more responsive policies, programs, and services. Furthermore, the activities of young advocates for AYSRHR – at the community level and beyond – build civil society and contribute to the power and impact of social and political movements.

Estimation des coûts

Les facteurs de coût liés à l’approche sont :

  • Tenue de l’assemblée générale constitutive ;
  • Constitution des dossiers des enregistrements auprès des ministères et au Journal Officiel ;
  • Formation des JLT en Leadership transformationnel et en plaidoyer ;
  • Local devant servir de bureau pour les JLT
  • Equipement des JLT en matériel informatique et fournitures de bureau ;
  • Appui à la mise en œuvre des activités de plaidoyer des JLT ;
  • Formation des coachs ;
  • Prise en charge des coachs ;
  • Outils de collecte de données ;
  • Suivi et supervision ;
  • Achat de domaine et création de site web ;
  • Participations.

Durabilité

Du fait que les JLT ont une personnalité juridique à travers leur enregistrement au niveau des ministères de tutelle et du Journal Officiel, ils peuvent mobiliser des ressources après des sources gouvernementales et non gouvernementales afin de poursuivre leurs actions.

Prendre une Évaluation et Obtenir un Certificat